photos : Christelle Magarotto

Sur un Pont par grand vent met en scène six personnages dont les destins se croisent dans une même histoire. Une jeune femme cherche à connaître les zones d’ombre de son passé. Qu’est-il arrivé à sa mère, assassinée dans une maison de sœurs hospitalières lorsqu’elle-même était encore enfant, et qu’elle n’a jamais connue ? Au fil des rencontres, la vérité surgit. Les voix se mêlent. Une vieille femme raconte. La tragédie commence.

 

Au théâtre comme dans ses autres textes, on retrouve chez Bastien Fournier des thèmes récurrents. La solitude, La rupture, « l’insoutenable légèreté de la vie », le passé. Ses textes sont existentiels, ils nous confrontent à une réalité souvent sombre, mais jamais cynique. Ce sont des poèmes d’espoir. Dans ce texte, comme dans Bébé mort et gueule de bois, son dernier roman, ou encore La Ligne Blanche, un fait divers est prétexte au développement de la tragédie. Une femme assassine à coups de pierre une autre femme, probablement pour lui prendre son enfant. Comme dans toute tragédie, la réalité sordide de l’acte ou de l’histoire est transcendée par la forme pour créer la beauté, pour chanter la condition humaine.

Sur un pont par grand vent

Texte Bastien Fournier

Avec Olivia Seigne, Laurence Morisot, Marianne Défago, Frédéric Mudry, René-Claude Emery, Vincent Rime, Thomas Laubacher

Mise en scène Mathieu Bessero-Belti 

Scénographie Marianne Défago

Masques Gilles Brot

Costumes Daniela Ponte

Composition musicale Julien Pouget et Olivier Chanson      

Création lumière Lulu Jacquérioz 

Administration Marine Billon

Coproduction Les Halles, Sierre

Avec le soutien de ThéâtrePro Valais, la Bourgeoisie de Sierre, la Commune de Fully et la Commune d’Orsières

Ce texte a été édité pour la création

à Lansman Editeur en 2010

ISBN - 978-2-872827-59-6

Dossier de présentation